Cigarette électronique : conseillée ou non pour se défaire du tabac?

Inventée pour aider les fumeurs à se défaire de leur dépendance au tabac, la cigarette électronique est composée de divers éléments chimiques. Les avis se divergent sur ce produit, et amènent les consommateurs à ne plus savoir si vapoter est bon ou mauvais pour la santé.

Vapoter représente-t-il des risques pour la santé ?

De nombreux scientifiques et pneumologues font le point sur les effets des substances qui composent une cigarette électronique sur la santé des vapoteurs. Les participants aux forums ont également leurs mots à dire, tantôt, on déduit que ce produit est aussi cancérigène que le tabac. Par contre, certains consommateurs expriment leur satisfaction sur le fait que la cigarette électronique les aide à oublier la dépendance à la cigarette traditionnelle.

 

Les avis positifs sur la consommation de la cigarette électronique

arreterdefumerLe but de l’invention de la cigarette électronique est d’assouvir les envies des fumeurs tout en consommant des produits moins nocifs pour la santé. Sans quitter brusquement l’habitude de fumer, une personne peut oublier peu à peu la dépendance au tabac. Ainsi, au lieu d’inhaler une quantité de substances toxiques, comme le goudron, la nicotine, l’acétone et l’arsenic, le fumeur consomme du liquide cigarette electronique transformé en vapeur, qui contient l’arôme de son choix.

Sur le marché, les acheteurs disposent d’un choix de saveurs selon les effets recherchés, notamment menthe, fruits ou même tabac. Les opinions positives recueillies sur ce produit semblent convaincantes, comme le fait que le liquide ne présente aucun risque pour la santé, car il se compose de colorants alimentaires, du glycérol, un tout petit peu d’éthanol ainsi que du propylène glycol.

Aussi comparée à une cigarette traditionnelle qui comprend plus de 90 constituants toxiques, la cigarette à vapoter ne représenterait que 1 % de danger pour la santé. Consommer ce type de cigarette revient donc à simuler l’acte de fumer tout en se procurant des sensations offertes par chaque bouffée d’une cigarette à tabac. Les arguments positifs sur ce produit témoignent également de l’absence de substances susceptibles d’atteindre les bronches et d’asphyxier le cœur, les muscles, et le fœtus chez une femme enceinte.

Les preuves qui confirment les dangers du liquide cigarette électronique sur la santé

Les consommateurs d’e-cigarettes augmentent de plus en plus en France et dans les autres pays. Cet engouement est poussé par le très faible taux de substances toxiques contenu dans l’e-liquide. Toutefois, la consommation prolongée de la cigarette electronique est déconseillée par de nombreux pneumologues, car les composants sont finalement cancérigènes. En relevant en détail la composition des substances de ce produit, les laborantins peuvent prouver que vapoter représente des risques sur la santé.

Les arômes d’une e-cigarette contiendraient une forte concentration de diacétyle, qui pousse les consommateurs à une dépendance encore plus accentuée. Selon les psychologues, cela n’aide pas une personne à oublier l’envie de fumer. Au contraire, le diacétyle provoque une addiction psychique à l’acte si le but de l’invention de l’e-cigarette est axé dans ce sens. Bien que les données sur la toxicité du liquide cigarette électronique soient très peu disponibles, des documents mentionnent que le propylène glycol aurait un effet irritant sur l’organisme.

Ce produit mettrait un vapoteur dans un état d’ébriété et entraînerait des problèmes neurologiques au fil du temps. En 2013, une enquête auprès des consommateurs a confirmé que ce produit présente également des molécules cancérigènes, mais à un taux faible.

%d blogueurs aiment cette page :