Le vinaigre : bon à tout faire

Les plus précieux, le balsamique en tête, se vendent à prix d’or dans les épiceries fine. Les plus classiques – vinaigre blanc, vinaigre de vin ou de cidre – se sont fait de longue date une place dans nos foyers, où ils rendent de multiples services.

De Xérès, de cidre, de vin blanc ou rouge, de miel ou de framboises…il en existe un nombre invraisemblable de variétés, puisqu’on peut produire du vinaigre à partir de tout alcool, ou de tout ce qui peut fermenter pour produire de l’alcool (fruits, céréales).

Le vinaigre était déjà consommé dans la Rome et l’Égypte antiques. On imagine sans mal comment un voyage en bateau dans des conditions climatiques déplorables pouvait donner lieu à des retards de plusieurs mois et faire « tourner au vinaigre » une cale remplie de précieux breuvages.  La nature est décidément bien faite et on ne tarda pas à trouver de multiples avantages à ce nouveau produit, fruit d’un malheureux hasard.

Multiples utilisations du vinaigre
Le vinaigre en cuisine
Le ménage écolo
Forme et beauté
Fabriquer son propre vinaigre
%d blogueurs aiment cette page :